Quentovic, brasserie artisanale du montreuillois

14 Sep 2018 | Actualité

Bières blanches, blondes, ambrées, brunes : le Pas-de-Calais est une véritable terre de brasseurs

gastronomie-biere-pas-de-calais-montreuil

Alors que certaines brasseries datent des 19e et 20e siècles, la brasserie Quentovic à Beaurainville est toute jeune : Jean-Jacques et Grégoire Bouchez, deux frères passionnés de bières, se sont lancés en juin 2014.

Une soixantaine de brasseries artisanales sont implantées dans le Pas-de-Calais, mais aucune dans le Montreuillois !

La demande d’une bière locale a poussé nos deux aventuriers de la bière artisanale à se lancer pour produire leur propre gamme. Forts de leurs expérimentations, la recette de la Quentovic a rapidement trouvé ses amateurs. Notes fruitées, touches acidulées ou parfums floraux, chaque bière a son caractère.

Quentovic, un nom à la sonorité légèrement celtique. Cette appellation est en réalité une contraction de deux mots : Quento, nom d’un port sur la Canche situé aux portes de Montreuil-sur-Mer, entièrement rasé par les Vikings au 9e siècle, et vicus, qui signifie domaine en latin.

La croix que l’on trouve sur le logo Quentovic était frappée sur la monnaie de l’époque. Toute une histoire donc, pour cette bière brassée de le Montreuillois.

entreprise-touristique-montreuil-cote-opale

La fabrication de la bière

A la brasserie Quentovic, 1200 litres de bière sont brassés chaque mois : la blanche, la brune, les bières de saison et l’IPA (India Pale Ale), en pleine essor sur le marché des bières artisanales. Pour le moment, la blonde, l’ambrée et la triple sont brassées à Aix-Noulette, chez les confrères de la brasserie Saint-Germain (Page 24), selon les recettes mises au point par Jean-Jacques et Grégoire Bouchez.

Au départ, la matière première, le malt d’orge, est concassé et mélangé avec de l’eau. Le tout est chauffé pour se transformer en liquide sucré. Après une première filtration, on ajoute le houblon. Oui, le houblon n’est en fait qu’une épice ! Pour 200 litres de bières, il faut 200 kilos de de malt d’orge et seulement 200 grammes de houblon. Viennent ensuite les étapes de fermentation : une première fermentation où l’on ajoute les levures nécessaires à la production d’alcool, et une seconde fermentation à basse température appelé la garde, où la bière va s’affiner, s’équilibrer et prendre ainsi tous ses arômes et ses bulles.

L’embouteillage se fait à la main, puis la bière fermente à nouveau deux à trois semaines avant l’étiquetage…à la main aussi ! On retrouve ensuite la Quentovic chez les cavistes, les épiceries fines et quelques restaurateurs.

Des projets plein la tête

La Quentovic est de plus en plus plébiscitée par les amateurs de bière et la production ne cesse de se développer. Un succès qui a récemment incité Jean-Jacques et Grégoire Bouchez à quitter Montreuil-sur-Mer pour installer leur brasserie dans des locaux plus spacieux à Beaurainville. Et extension ne s’arrête pas là. A court terme, les frères Bouchez souhaitent rapatrier la totalité de la production dans le Montreuillois.

La brasserie Quentovic n’ a pas fini de faire parler d’elle !

Information pratiques :

Pour les particuliers, visite de la brasserie et dégustation toute l’année le samedi à 14h30.

TARIF : 3.50€

En juillet-août, visites supplémentaires le jeudi et le vendredi

En savoir plus :

Brasserie Quentovic
58 rue du fond de la lianne
ZA du fond de la lianne
Beaurainville
Tél 09.51.67.48.49
http://quentovic.com