Les beffrois

29 Juil 2019 | Idées de sorties

Les beffrois du Pas-de-Calais 

Le Pas-de-Calais compte 6 beffrois, qui se sont élevés au fil du temps. Symbole d’une richesse du temps passé, ils font partis de notre patrimoine et symbolise l’histoire, la puissance des villes affranchies.

Ornés de personnage sculptés, de gargouilles, de lions…ils dominent le château, l’église, la cathédrale et la ville

Érigés siècle après siècle, les beffrois ont été tour de guet, arsenal, prison …ils ont tous une histoire à vous raconter, une âme à vous faire ressentir.

Partez à leur découverte !

visite-nord-pas-de-calais-balade

Aire-sur-la-Lys

aire-sur-la-lys-beffroi

En savoir plus

Pôle d’information touristique
Tél 03.21.39.65.66

 

Situé à l’arrière de l’hôtel de ville, le beffroi d’Aire-sur-la-Lys est de style baroque. Il repose sur quatre gros piliers de brique et de pierre de deux mètres d’épaisseur.

Le beffroi eut plusieurs fonction. Il servit de tour de guet. De sentinelle de la cité, avec un guetteur, qui, donnait l’alerte pour les incendies et avertissait les habitants de l’approche d’une armée ennemie par le biais de son cornet.

 Il servit également de prison, de chambre close, où les chartes, le sceau et le trésor étaient conservés dans des coffres.

Le premier beffroi fût construit en 1179. Mais 2 incendies ravagèrent le beffroi. Il sera reconstruit en 1447, mais connaîtra une nouvelle catastrophe ; il s’écroulera en 1708 par la vétusté. En 1715, Louis XIV autorisera sa reconstruction, il sera achevé en 1724.

En 1914, nouvel incendie. L’horlogerie, le carillon et les deux grosses cloches se sont écroulées sur la voûte de la salle du loup située au 1er étage. C’est à partir de cette date qu’il fut mis fin aux fonctions de guetteur qui jusqu’alors surveillait la ville du haut de sa tour …

Le carillon de seize cloches retentit tous les quarts d’heure des ritournelles populaires.

C’est en 2005, que le beffroi fût classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

La construction du beffroi d’Arras a débuté en 1463 pour se terminer 91 ans plus tard.

Du haut de ses 75m, cette tour de style gothique surplombe l’hôtel de ville et les fameuses place d’Arras.

Le beffroi est coiffé de la couronne impériale de Charles Quint, inspirée du Beffroi d’Audenarde (Belgique) rappelant que le Comté d’Artois appartenait autrefois au Saint Empire romain germanique.

En 1914, l’ensemble (le beffroi + l’hôtel de ville) subissent les bombardements. Ils seront reconstruits à l’identique entre 1924 et 1932.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et comptant parmi les monuments préférés des Français, le beffroi d’Arras offre un superbe point de vue sur la ville et sa campagne environnante. Vous accéderez à la première couronne par un ascenseur puis gravirez une quarantaine de marches pour arriver à son sommet.

Chaque année, en septembre pour clôturer les fêtes d’Arras, un spectacle son et lumière 2.0, c’est-à-dire 100% jeu de lumière sans feu d’artifice y est projeté.

Arras

arras-beffroi

En savoir plus

Tarifs :
Tarif plein : 3.30€
Tarif réduit : 2.20€

Ouverture :
Tous les jours excepté le 25 décembre, 1er janvier et le 3 septembre

Office de Tourisme
Tél 03.21.51.26.95
www.arraspaysdartois.com

Béthune

bethune-beffroi

En savoir plus

Tarifs :
Tarif plein : 5€ – Tarif réduit : 3.50€
Gratuit moins de 6 ans

Office de Tourisme
Tél 03.21.52.50.00

 

Fidèle à la couronne de France lors de la Guerre de Cent Ans, Béthune se voit accorder son premier beffroi en 1346. Il représentait alors, liberté et franchise communale. Initialement construit en bois, il s’effrondre en 1338 suite à un incendie, les magistrats de la ville érigent alors une tour de grés pour remplacer le tour disparue.  Elle est complétée en 1503 d’un campanile, haute de 17 mètres surmonté d’un dragon, qui veille sur la ville.

En 1918, Béthune est massivement bombardée, le beffroi est sectionné, mais sa base sera épargnée protégée par les maisons qui se sont serrées contre ses murs.

Le carillon, composé de 6 cloches est construit en 1546 et sera complété en 1553. Ils sonnent des aires coutumiers. A chaque heure : Guillaume Tell, au quart d’heure :  il court il court le furet, à la demie ; le p’ti quinquin et à moins le quart la chanson du pays d’Artois

Le beffroi s’élève sur 4 étages. Au premier, se trouve la salle du trésor, salle qui renfermait la charte de la ville, au second, la salle du guetteur, au troisième et quatrième la salle du carillon ainsi que le système de l’horloge. Il vous faudra gravir 133 marches pour arriver à son sommet et découvrir une vue à vous couper le souffle.

Le beffroi est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

 

Le beffroi de Boulogne-sur-mer est le plus vieux monument de la vieille ville. Il fut construit sur ordre du Comte de Boulogne au 12e siècle et servait de donjon seigneurial. Il fût cédé à la bourgeoisie de la ville en 1230, qui en firent leur beffroi, symbole de liberté.

Les donjons de type roman offrent une organisation verticale de l’espace, superposant généralement un cellier, une salle principale, l’appartement du seigneur et un niveau sommital réservé à la défense. Des quatre   niveaux   de la tour boulonnaise, seuls les deux premiers appartiennent avec certitude au donjon primitif. Les donjons de type roman offrent une organisation verticale de l’espace, superposant généralement un cellier, une salle principale, l’appartement du seigneur et un niveau supérieur réservé à la défense. On y accédait, par l’escalier aménagé dans l’épaisseur du mur, depuis le niveau supérieur où se situait l’entrée, conformément au principe du donjon roman. La salle du premier est coiffée d’une voûte en berceau, dont l’orientation est inversée par rapport à celle du rez-de-chaussée.

Deux coffres gothiques, quelques statues et sculptures meublent les salles de l’édifice. Au rez-de-chaussée, sont notamment exposés quelques clefs ornées de visages du 18e siècle ; deux coffres gothiques, quelques statues et sculptures meublent les salles de l’édifice. Au rez-de-chaussée, sont notamment exposés quelques clefs ornées de visages du 18e siècle.

Il fût classé en 2005 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Boulogne-sur-Mer

boulogne-sur-mer-beffroi
boulogne-sur-mer-visite

En savoir plus

Tarifs : 2 € (1€ pour les détenteurs d’un billet combiné Crypte/musée – Gratuit moins de 12 ans).
Ouvert en juillet-août, tous les jours

Le Rez-de-chaussée est accessible toute l’année du lundi au vendredi de 8h à 18h, le samedi de 8h à 12h. Fermé dimanche et jours fériés.

Office de Tourisme
Tél 03.21.10.88.10

Calais 

calais-beffroi

 

Calais était avant la construction du beffroi une ville double, d’un côté la ville bourgeoise, de l’autre la ville ouvrière.

En 1885, l’union des 2 villes, les anciens faubourgs des maraîchers de Saint-Pierre, devenu cité ouvrière de la dentelle, et Calais la bourgeoise qui regarde la mer. C’est de cette union qu’est née l’hôtel de ville.

Symbole fort de la ville, le beffroi est construit de briques et de pierre, accolé à l’hôtel de ville, il est de style néo-flamand ; avec à son sommet quatre chevaliers de feuille d’or, situés sur les quatre points cardinaux. Ils rappellent le souvenir des guetteurs qui veillaient sur la ville.

Du haut de ses 75m, le beffroi permet d’admirer une vue panoramique sur la ville et ses alentours, voir sur les côtes anglaises, si le temps le permet.

La girouette qui se trouve à son sommet, n’est autre qu’un dragon, gardien des trésors.

En savoir plus

Tarifs : À partir de3€

Ouverture :
En basse saison : Du mardi au dimanche de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.
En haute saison : du lundi au dimanche inclus de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30.

Office de Tourisme
Tél 03.21.96.62.40

 

Détruit lors du siège de 1639 par les canons français de la Meillerade et démolit en 1774 pour cause de vétusté, le beffroi d’Hesdin fût restauré en 1875. Deux écus portent l’un un aigle l’autre les armes du Prince lamoral de Ligne, gourverneur d’Artois, entourés du collier de la Toison d’or.

La pièce maîtresse de la façade est sans doute nul la Bretèche, élégante construction de 1629. L’ensemble est orné de têtes, statues et armoiries. Le balcon porte les armes royales d’Espagne, flanquée des écus d’Hesdin et d’Artois.

Les statues réparties en trois groupes représentent les trois vertus théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité.

En savoir plus

Office de Tourisme
Tél 03.21.86.19.19

Hesdin

hesdin-beffroi