Le Street art à Boulogne-sur-Mer

13 Nov 2019 | Actualité

Imprégnez-vous de « l’art dans la rue » à travers 27 fresques et de nombreux coffrets électriques métamorphosés dans la ville de Boulogne-sur-Mer.

Depuis 2016, Boulogne-sur-Mer s’est lancée dans une nouvelle dynamique, sous le signe de la créativité avec des artistes locaux comme internationaux. L’objectif ? Inviter les habitants et les visiteurs à poser un nouveau regard sur la ville au travers de fresques Street art réalisées sur les murs et pignons, mais aussi sur les coffrets électriques.

Durant l’été 2019, 6 nouvelles fresques ont été réalisées lors de la 4ème édition du Festival Street art, découvrez les :

SMUG, artiste australien
Rue du Camp de Droite

SMUG, alias Sam Bates, fait partie des plus grands artistes de photoréalisme. Ses créations, colorées et ultra précises, sont inspirées de photos qu’il transforme en œuvres monumentales, en y ajoutant une touche personnelle.

Pas de message particulier dans ces créations, SMUG veut que chacun se fasse sa propre interprétation en regardant ses fresques.

cote-opale-visite-boulogne-sur-mer
le-portel-phare-alprech-cote-opale

Andrea RAVO MATTONI, artiste italien
Rue du Sautoir

Andrea Ravo Mattoni a pour philosophie de rendre accessible les grands classiques de la peinture en leur donnant une nouvelle vie dans la rue. Il a commencé, comme beaucoup d’artistes, par le graff et les tags, pour ensuite se tourner vers la peinture classique. C’est en alliant ses deux passions qu’est né son projet ambitieux de recréer des chefs d’œuvre du passé à la bombe sur les murs.

Peeta EAD, artiste italien
Rue des 2 Ponts

Peeta, alias Manuel Di Rita, est célèbre dans le monde entier pour son style anamorphique unique. A travers ses œuvres, l’artiste italien cherche à modifier la perception d’un lieu familier pour les habitants en l’amenant à une compréhension différente de l’environnement, et donc de la réalité. Chacune de ses œuvres est spécifique, car elle dépend bien sûr de la forme du mur, mais aussi du contexte, de l’orientation du soleil et du temps imparti pour la réaliser.

cote-opale-balade
le-portel-phare-alprech-cote-opale

Leon KEER, artiste hollandais
13 Passage du Parc

Leon Keer fait partie des grands noms internationaux du street art anamorphique, un style suprenant qui crée un trompe l’œil ou une illusion d’optique. L’artiste hollandais aime transmettre des messages au travers de ses œuvres. Inspirées de thèmes contemporains ou de préoccupations environnementales, elles posent des questions sur notre qualité de vie.

MANTRA et LOVE, artistes français
Rue George Méliès

Les deux artistes Mantra et Love ont réalisé la plus grande fresque du parcours street art de Boulogne-sur-Mer, sur une surface de 750m² ! Mantra amène son côté figuratif, en redonnant une place significative à la nature dans la ville. Love, quant à lui, « graffe » depuis plus de 35 ans, c’est son moyen d’expression. Associés depuis 2012, les œuvres de Mantra et Love tendent vers l’abstraction, avec une attention toute particulière pour la composition de la couleur.

street-art-agenda
boulogne-sur-mer-tourisme

JAN IS DE MAN, artiste hollandais
Rue du Camp de Droite

Jan is de Man aime surprendre, en variant les inspirations et les techniques. Rendu célèbre par une bibliothèque réalisée en trompe l’œil à Utrecht puis à Londres, l’artiste hollandais souhaite poursuivre dans cette voie. La bibliothèque reste l’idée de départ, mais il aime aussi faire participer les habitants autour de ses créations, pour apporter un point de vue plus local.

Ces artistes, dont certains font partie des grands noms du Street art, ont été retenus pour exprimer leur créativité et confronter leur univers à celui de la ville.

Il y a une vingtaine d’autres fresques, issues des quatre précédentes éditions du Festival Street art, à découvrir à Boulogne-sur-Mer.

boulogne-sur-mer-ville

Parcours Street art

Le parcours vous propose de découvrir les œuvres comme dans un musée, mais à ciel ouvert ! Une nouvelle manière de voir la ville de Boulogne-sur-Mer, à votre rythme.