Ouverture de l’hôtel Louvre-Lens

14 Nov 2018 | Presse

La métamorphose d’un coron

La silhouette de l’Hôtel Louvre-Lens appartient, comme le bassin minier qui l’entoure, au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle témoigne du passé industriel qui a façonné la mémoire des hommes et les paysages de la région. Elle est celle d’un authentique coron, anciennement baptisé Cité 9.

Pour transformer cet ensemble de maisons ouvrières en hôtel quatre étoiles, il fallait du tact et du discernement. Esprit de France a trouvé ces qualités auprès d’une équipe locale. Main dans la main, le cabinet Maes Architectes de Lille et l’architecte d’intérieur Guillaume Da Silva de Roubaix ont su préserver l’authenticité des lieux et respectueusement traduire leur identité.

La scansion régulière des façades unifiées par deux failles de verre et un grand jardin abrite désormais 52 chambres, un espace fitness et bien-être, des salles de séminaires, une brasserie et un bar. Elle projette dans le présent l’histoire d’une destination méconnue, devenue incontournable depuis l’ouverture du Musée du Louvre-Lens, situé à 3 minutes à pied de l’hôtel.

Les hôtels de la collection Esprit de France plaident la différence. Ils vivifient des bâtiments historiques, adoptent des emplacements de premier choix, offrent un service familial et individualisé, proposent des équipements très confortables.

L’hôtel Louvre-Lens ne déroge pas à la règle :
• Son bâtiment est un ancien coron, sans doute le seul à renaître en hôtel où la culture minière est interprétée avec modernité.
Il est idéalement situé. Posté à 3 minutes à pied du Musée du Louvre-Lens, l’hôtel est facilement accessible depuis la gare.
• Pour respecter l’identité du lieu, Esprit de France a fait appel à des architectes locaux. De la même manière, il est animé par une équipe de 25 personnes majoritairement familières de la région.
• Côté équipements, L’hôtel Louvre-Lens associe au confort de ses 52 chambres le plaisir de parties communes aménagées comme des pièces à vivre dans lesquelles lire ou jouer au billard ou au baby-foot. Un espace détente composé d’une salle de fitness et d’un hammam assure quant à lui décontraction et bien-être aux clients de l’hôtel.
Plusieurs salles modulables permettent l’organisation de séminaires ou de banquets, dotant la ville de Lens d’un équipement haut-de-gamme pour l’organisation d’événements.
Le néo-estaminet Galibot : la Cité 9 appartient depuis des générations au patrimoine Lensois. Loin de les en déposséder, l’Hôtel Louvre-Lens l’ouvre en partage avec Galibot, un néo-estaminet accessible aux non-résidents de l’hôtel. Farouche supporter du RC Lens, son bar est un lieu de vie animé où victoires et défaites finissent toujours dans la liesse. Dans son prolongement, le restaurant profite d’une vue panoramique sur les jardins ouvriers remaniés et les cuisines où opère le chef Fabien Pascal. Marmiton à 14 ans, ce nordiste d’adoption oeuvre pour séduire durablement ses voisins comme les touristes de passage.