Les confréries du Pas-de-Calais

25 Nov 2019 | Actualité

Amour des bonnes choses, du terroir, des traditions, ces institutions sont parfois très anciennes et ont toutes le même objectif : promouvoir et faire aimer leurs produits.

Confrérie de la Dinde de Licques

Depuis 1985, les producteurs de dinde font la promotion de leur production par le biais de la gastronomie, du tourisme et de la culture. Leur manifestation la plus connue reste la Fête de la Dinde. En effet, chaque année, juste avant Noël, les dindes envahissent Licques, petite bourgade nichée au cœur du triangle Boulogne, Calais, Saint-Omer. Les éleveurs, habillés en costume de confrérie et arborant les étendards, sont fiers de partager leurs savoir- faire.

Élevés de façon traditionnelle, en plein-air et attestés par un label rouge, poulardes, pintades, chapons oies et bien évidemment dindes symbolisent la culture du terroir.

fete-dinde-licques

La Confrérie du chou-fleur de Saint Omer 

Créé en 2004, la confrérie rassemble des maraîchers, restaurateurs… de ce légume phare du marais.

Cultivé dans le marais audomarois, cadre propice à la culture maraîchère, avec cette particularité des canaux accessibles en bacôve, longue barque en bois à fond plat que certains maraîchers utilisent encore ; le chou-fleur de Saint-Omer se distingue de son cousin breton par un goût en bouche plus léger. La saison du choux fleur de Saint-Omer dure de mi-mai à mi-octobre, de bonne composition, vous pouvez le consommer cru, mi cuit ou en émulsion. Il y a mille façons de le déguster !

chou-fleur-saint-omer-marais

RECETTE :

Crème de choux-fleur

 

La Confrérie de l’endive de Saint Omer 

Créé en 2004, la confrérie rassemble des maraîchers, restaurateurs… de ce légume phare du marais.

Cultivé dans le marais audomarois, cadre propice à la culture maraîchère, avec cette particularité des canaux accessibles en bacôve, longue barque en bois à fond plat que certains maraîchers utilisent encore ; le chou-fleur de Saint-Omer se distingue de son cousin breton par un goût en bouche plus léger. La saison du choux fleur de Saint-Omer dure de mi-mai à mi-octobre, de bonne composition, vous pouvez le consommer cru, mi cuit ou en émulsion. Il y a mille façons de le déguster !

endive-saint-omer-marais

Confrérie du Hareng Côtier de la Région de Berck

Créé en 1991, la confrérie du hareng côtier de la région de Berck, a pour but de maintenir et inciter la tradition de la marine berckoise.

Le hareng, roi de nos côtes est pêché de septembre à décembre. Star incontestée de la Côte d’Opale, on lui voue chaque année, en novembre des jours de fêtes. Fumés, marinés, ou grillés, on le déguste avec une salade de pommes de terre. Mais il y a des recettes pour tous les goûts.

hareng-cote-opale

RECETTE :

Mousse de hareng

 

Confrérie de l’Andouillette d’Arras

Si vous souhaitez ramener qu’une seule spécialité culinaire d’Arras, il y a fort à parier que ce sera l’andouillette. Et ce n’est pas la confrérie de l’andouillette d’Arras, qui vous dira le contraire.  Créé en 1997, par des gourmets de cette charcuterie française, la confrérie fait la promotion de ce produit local partout en France.

De nos jours elle est cuisinée à base de frison de porc, mais avant la crise de la vache folle c’était avec de la fraise de veau que l’andouillette était réalisée.

La fête de l’andouillette est organisée le dernier dimanche du mois d’août. Restaurateurs et charcutiers font déguster leurs spécialités dans une ambiance conviviale. Les confréries en tenue d’apparat, sont accompagnées de groupes folkloriques.

Confrérie de l’échalote de Busnes

La confrérie de l’échalote de Busnes fait la promotion de l’échalote en général et plus particulièrement de l’échalotte de Busnes. La confrérie a pour mission de développer son utilisation dans la cuisine et dans la gastronomie régionale.

Trois variétés sont cultivées à Busnes : la « polonaise » grosse et ronde, la « jersey » à la chair teintée violette et « la cuisse de poulet » qui est plus allongée.

Le deuxième week-end de septembre, la foire à l’échalotte est célébrée. On peut y faire son marché auprès des producteurs locaux et y déguster des plats à base d’échalotte.

echalotte-busnes

La Confrérie des Chevaliers de la Fraise Violainoise 

Depuis 2016, la Confrérie des Chevaliers de la Fraise Violainoise s’est donnée pour but de tisser les rencontres, le partage entre les habitants et créer un lien intergénérationnel par la mise en valeur de la production agricole de fraises.

Chaque année en juin, la ville de Violaine organise la fraiz’tival. Au programme de cette journée, atelier de confiture, promenade en attelage, grande parade de char, marché de terroir…Lors de cette journée ont lieu des intronisations, qui prononcent ce serment « d’aimer et de faire aimer les fraises et tout ce qui s’y rapporte. Qu’en cas de défaillance, une urticaire géante m’envahisse à jamais ».

fraise-samer

Découvrez Le Fraiz’tival

Bien d’autres confréries ont été recensées :

La Confrérie des Mangeurs de Pâté de lapin en Morceaux de l’Artois
Confrérie Dorés Musis (tarte au libouli)
Confrérie du Cresson de Norrent-Fontes
Confrérie Gastronomique de l’Ordre du Poireau de France
Confrérie de la Pomme d’Amour
Confrérie de la tête de veau Arras
Confrérie des Chevaliers de St Antoine et de Saint André, qui valorise le métier ainsi que les produits à base de viande de porc